Un toit protège un bâtiment et ses occupants des intempéries et du froid. Afin de remplir cette fonction de façon optimale, la composition du toit, les matériaux et leur mise en œuvre doivent répondre à certaines exigences.

Si vous avez le choix entre un toit en pente et un toit plat, optez pour le toit en pente. D’un point de vue constructif, c'est la solution la plus logique pour évacuer les eaux de pluie. Un toit en pente présente d’autres avantages en termes de physique. Il y aura beaucoup moins de chances de condensation dans un toit en pente bien construit que dans un toit plat. Le choix de finitions en matériaux écologiques est plus large pour un toit en pente que pour un toit plat.

Une attention particulière est accordée au choix de matériaux sains et écologiques renouvelables, pour lesquels les matériaux munis d’un label Nature Plus seront privilégiés. Les détails constructifs partent d'une valeur U correspondant à celle de logements basse énergie. Il est bien entendu possible d’appliquer de plus faibles épaisseurs d’isolation, mais ceci est déconseillé d'un point de vue énergétique. Pour une meilleure performance de l'isolation, on appliquera des épaisseurs plus importantes.

Composition d’un toit en pente

Le toit en pente se compose d’une charpente en bois pourvue d’isolation. Sur la face extérieure, ce complexe est étanche aux intempéries et perméable à l’air, du côté intérieur il est muni d’une finition étanche à l’air et freinant la vapeur. Un vide technique permet l’installation de conduits électriques et de prises sans percer l’étanchéité à l’air.

Lors de la composition d’un toit en pente, il faut procéder de façon très précautionneuse. Chaque  couche remplit une fonction précise, et celle-ci peut être anéantie lorsque la couche n’est pas mise en œuvre correctement ou lorsqu’elle se trouve au mauvais endroit dans l’ensemble du complexe. La composition finale doit satisfaire aux exigences suivantes :

  • Bien isoler
  • Etre étanche à l’eau
  • Etre étanche au vent
  • Etre ouvert à la vapeur sur sa face extérieure
  • Etre étanche à l’air et freiner sa vapeur du côté intérieur
  • Etre composé de matériaux écologiques

Matériaux

Lors du choix de matériaux, il s'agit de prendre en compte les aspects techniques, la durée de vie, l’entretien et le coût du matériau. D'un point de vue écologique, optez pour des matériaux sains présentant un écobilan favorable. Informez-vous sur la disponibilité de matériaux munis d’un label Nature Plus. Ces matériaux doivent toujours être privilégiés.

Panneau en fibres de bois rigide

Sous toiture rigide Steico Special Les panneaux en fibre de bois sont fabriqués à base de déchets de bois et de sciure non traités. Les déchets de bois et la sciure sont broyés jusqu’à l'obtention de fibres de bois fines, ils sont ensuite chauffés brièvement et compressés en panneaux, à l'aide de leur propre résine comme liant.

Les panneaux en fibre de bois rigides sont les seuls panneaux pouvant garantir une étanchéité à l’eau et au vent tout en étant ouverts à la vapeur. Une imprégnation de bitume ou de latex assure l’étanchéité à l’eau du matériau, les rainures et languettes destinées à relier les panneaux entre eux assurent l’étanchéité à l'eau et au vent de la construction. Ces panneaux isolants sont posés sur toute la charpente afin d'exclure tout pont thermique.

Membrane étanche au vent ouverte à la vapeur

Thermofloc diffulight membrane étanche au vent et ouverte à la vapeur Une membrane étanche au vent ouverte à la vapeur est une alternative à la sous toiture en panneau de fibre de bois. Attention! Il ne s’agit pas ici de la classique membrane de sous toiture en plastique (voir à déconseiller).

Il est important que cette membrane soit ouverte à la vapeur pour pouvoir utiliser du bois non traité en charpente. Cette membrane ne partage cependant pas l’avantage des panneaux de fibre de bois qui est d’apporter un complément d’isolation.

Panneau en fibrociment

Ces panneaux sont relativement ouverts à la vapeur, mais ne garantissent pas d’étanchéité complète à l'eau, c'est pourquoi il est déconseillé de mettre en œuvre du bois non traité.

L’avantage de ce matériau est qu’il est nettement moins cher que les panneaux en fibres de bois, c'est d'ailleurs la raison de son utilisation courante. Cependant, il est assez cassant et fragile, ce qui peut en compliquer la mise en œuvre. Le surcoût d’un panneau en fibres de bois, plus solide, pourra déjà être récupéré au niveau de la mise en œuvre.

Les panneaux en fibrociment isolent moins bien et sont moins étanches au vent. De plus, ils s’affaissent avec le temps, ce qui laisse le vent entrer sous la couverture.

Isolation

Isolation de la sous-toiture par l'intérieur avec le Biofib duo, isolant en chanvre Lors du choix de l’isolant de toiture, les performances thermiques du matériau jouent un rôle important. Des critères d'ordre technique ou relatifs à la physique du bâtiment doivent également guider ce choix.

Les matériaux isolants écologiques combinent souvent un écobilan favorable avec d'autres avantages techniques et physiques: une bonne isolation thermique, une inertie thermique et une ouverture à la vapeur.

Ils sont à base de matières premières renouvelables. Par exemple : cellulose, fibres de bois, chanvre ou lin (de préférence munis d’un label Nature Plus).

Les matériaux isolants à base de matières premières minérales constituent une alternative acceptable du point de vue de leur écobilan. La laine de verre et la laine de roche sont elles aussi ouvertes à la vapeur et ont un coût environnemental limité.

Etanchéité à l’air, freine-vapeur

Frein-vapeur Proclima Intello pour réaliser l'étanchéité à l'air Une bonne finition bien étanche à l’air et un freine-vapeur du côté intérieur sont indispensables à une étanchéité à l'air parfaite de votre toit. Cette étanchéité à l’air doit être continue et placée avec soin, sous peine de faire perdre à l’isolation une bonne part de sa fonction d'isolant thermique.

Utilisez de préférence une membrane freine-vapeur à joints recouverts. Ceux-ci ont le plus faible impact sur l’environnement et la santé.  Ici aussi, il faut s’assurer que les joints soient recouverts par des bandes adhésives.

  
 

Découvrez nos produits