Ecobati Bruxelles

Sint-Pieters-Leeuw

Bergensesteenweg, 189
1600 Sint-Pieters-Leeuw BE

02 318 20 70

Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h à 17h.

Le samedi de 9h à 12h.

Fermé le dimanche et jours fériés

Fermeture de fin d'année du 24 décembre au 5 janvier inclus

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux :

Chauffage mural et enduit à l'argile

Chauffage mural et enduit à l'argile

Chauffage mural et enduit à l’argile

Le mur chauffant, petit frère du plancher chauffant, est de plus en plus utilisé dans les nouvelles constructions ou dans les maisons en rénovation. Totalement invisible, cette installation ne génère aucune contrainte quant à son aménagement. Elle permet de diffuser la chaleur de manière uniforme tout en optimisant la qualité de l’air.

Un système bien pensé  

Grâce à un principe assez simple. Un serpentin remplit d’eau (chauffée par différentes sources d’énergie) implanté dans une masse de béton, permettant de chauffer votre maison. à l’inverse du plancher chauffant, le mur chauffant peut-être installé dans toutes les maisons (et pas seulement en rénovation !).

Les avantages des murs chauffants 

  • Réalisable sur de grandes surfaces et permet donc d’économiser de l’énergie (et de l’argent) en chauffant moins
  • Améliore la sensation de chaleur et évite la sensation de « murs froids »
  • Alternative au sol chauffant
  • Absence de radiateurs parfois peu esthétiques
  • Importantes économies d’énergie

Sur quels types de murs ?

Cette installation peut être placée sur n’importe quels types de murs. En revanche, il est primordial de bien isoler votre mur s’il donne directement vers l’extérieur ou vers une pièce froide. Attention aux murs trop massifs comme les murs en pierre ou en terre. En effet, le mur ne doit pas avoir trop d’inertie, sinon, il ne montera pas assez haut en température.

Faut-il privilégier les murs chauffants au détriment des chauffages traditionnels ?

L’air utilisé dans la plupart de nos chauffages est d’abord chauffé. Ensuite, il monte dans la pièce, se refroidit au contact des murs et redescend pour être de nouveau chauffé. En plus de ne pas être très agréable et peu esthétique, ce mouvement favorise le déplacement des acariens et des poussières. Lors d’un chauffage par le sol, la température va augmenter, l’air va être moins sec et plus sain tout en étant moins cher que le chauffage ordinaire.

Matériel nécessaire à l’installation d’un chauffage mural :

  • Couronne de PER
  • Rails de pinçage
  • Supports pour boucles 90°
  • Chevilles à frapper Ø 6 x 40 mm
  • 2 raccords réducteurs Ø 16/10 mm à glissement
  • 2 nourrices 4 zones
  • Crayon de menuisier, niveau à bulle, règle de maçon, marteau, clé anglaise, pince coupe-tube, pince à sertir, pince à évaser, perforateur...

Attention, il est important de noter que cette installation n’est pas simple. Munissez-vous du matériel adapté et renseignez-vous auprès de professionnels. Le coût de cette installation est d’environ 300€ pour environ 11m² de chauffage (hors nourrice et revêtement). Comptez environ une journée de travaux.

Mise en place du chauffage mural :

  1. La mise en place des tuyaux.

Afin de placer vos tuyaux correctement, il est important d’être fin et précis. Commencez par tracer deux lignes horizontales (espacées de 2,10m) en utilisant un niveau à bulle et une règle épaisse. Ces deux lignes correspondent aux extrémités de votre circuit.

Ensuite, tracez les emplacements qui serviront à poser les futurs rails de pinçage qui serviront au maintien de circuit. Ceux-ci doivent être placés de façon verticale et doivent être espacés d’un mètre.

Placez le premier rail et le percer (grâce à une mèche de 6mm sans le mode percussion) tous les 20 cm. Utilisez des chevilles à frapper pour maintenir et fixer les rails.

En suivant le premier tracé, installez le tube PER à 15cm de la dalle brute. Clipsez le tube PER dans les encoches du rail et le tendant et en le frappant légèrement avec un marteau. Clipsez ensuite, sur les rails, les supports supplémentaires pour maintenir les boucles du circuit.

Remontez le circuit jusqu’au deuxième tracé de départ puis le descendre afin de joindre les deux extrémités. Attention à ne jamais plier le tube PER ! N’hésitez pas à utiliser un coude de 90° afin de l’orienter sans l’abimer.

  1. L’enduit

Lors de la réalisation d’un chauffage mural, il est important de réaliser un enduit qui va isoler le moins possible. Vous pouvez penser à l’argile, le plâtre, la chaux et bien encore ! Néanmoins, l’enduit à l’argile présente de nombreux avantages comme un faible coût écologique et économique, une énorme capacité de stockage de l’énergie et est facile à mettre en œuvre.

Il est important de réaliser 3 couches.

  • La première à la base du tuyau
  • La deuxième à au moins 2 cm des tuyaux (en ajoutant des nattes de protection en coco (ou autre) pour éviter les fissures)
  • La deuxième couche d’environ 0,5cm pour la finition

 

  1. Le raccordement du circuit de chauffage

Une fois l’installation des tuyaux terminée, il est important de raccorder correctement le circuit de chauffage.

Commencez par préparer les tubes pour l’installation des raccords réducteurs. Evasez, ensuite, un tube de 16mm. A l’aide d’une bague à glissement, placez l’embout cranté du raccord et faites glisser la bague vers le raccord pour comprimer le tube. Ensuite, recoupez les extrémités du circuit en les recoupant avec une pince.

Ensuite, préparez de la même manière, les tubes d’arrivée à gauche et les tubes de retour à droite du circuit mural pour les connecter sur les raccords réducteurs.

Plaquez à l’aide de cales, les tubes contre le mur en attente de recevoir son enduit.

Il suffira ensuite de relier le circuit aux nourrices via les tubes de 16mm.

Contactez-nous

* = Ces champs sont obligatoires